AWAY WE GO de Sam Mendes

Publié le par Scorpio

Burt (John Krasinski vu dans la version américaine de The Office) et Verona (Maya Rudolph) couple trentenaire attendent un enfant. Jusqu’ici tout va bien, mais lorsque les « parents » du couple partent à l’autre bout du monde, ces derniers se mettent en tête de déménager eux aussi. Commence alors un road trip à travers l’Amérique du nord, fait de visites chez leurs amis afin de trouver le lieu parfait pour élever et construire leur future famille.

Bien qu’étant assez variés, les films de Sam Mendes (entre autres : American Beauty, Jarhead, Road To Perdition, Revolutionnary Road) ont tous un point commun : un ou plusieurs personnages à la recherche de quelque chose leur permettant de mieux se sentir dans leur peau, dans leur vie. Si par le passé ce « graal » fut caractérisé par une adolescente ou une quête de rédemption, ici il se présente sous la forme d’un lieu où nos héros pourront mener une existence heureuse en élevant leur famille.

Le road trip que vont vivre nos héros est bien entendu à double lecture. La visite des différents sites n’est qu’un prétexte pour explorer les différents schémas du couple moderne. En passant par le couple à la recherche d’un nouveau départ (avec celui des « enfants »), le couple stérile, le couple hippie…nos héros auront une vision globale du spectre parental actuel. Eux non plus ne sont pas épargnés et sont une image de la vie conjugale moderne (Verona ne croit pas au mariage, alors que John aimerait bien), eux aussi ont leurs fantômes et leurs appréhensions et ils vont chambouler tout ce petit monde à leur façon.

 

Vu comme ça, le film pourrait passer pour un métrage « auteurisé », chiant et moralisateur. Pas du tout ! Le traitement apporté à l’histoire par Mendes est tout ce qu’il y a de plus frais et joyeux (Ce n’est pas pour rien que je l’ai nommé Juno de 2009). Dès la 1ère scène vous savez que vous allez assister à un film décalé et efficace dans sa mise en scène (croyez moi, vous n’avez jamais vu une annonce de grossesse comme celle-ci). En alternant le comique (mention spéciale au gamin blond dans le hall du restaurant) et le tragique (la boite de nuit, Miami) avec perfection, Sam Mendes réussi un tour de force comme peu ont réussi récemment.

 

Away we go ne vous laissera pas indifférent, car vous vous retrouverez forcément dans l’un des personnages dépeints pas Mendes.

 

Scorpio

 

AWAY WE GO (2009)

Un film de Sam Mendes

Avec John Krasinski (Burt Farlender), Maya Rudolph (Verona De Tessent), Jeff Daniels (Jerry Farlender), Maggie Gyllenhall (LN)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clément 13/11/2009 00:39


Je suis allé le voir hier soir en m'étant fié à ta critique.
Pas déçu pour un kopek, une véritable Juno à sa manière, une heure et demie de plaisir.
Merci du conseil !!


Scorpio 13/11/2009 09:38


Merci pour le comm. ca fait plaisir!


Alex 07/11/2009 23:16


Je viens de le regarder et il est franchement puissant. Le petit surnom que tu lui a trouvé lui va très bien d'ailleurs.


Scorpio 08/11/2009 12:57


;-) oui, il m'a fait le même effet que Juno!