GERARDMER 2010 : LES TEMOINS DU MAL

Publié le par Scorpio

les temoins du malUne femme sort du coma après plusieurs dizaines d’année. Un couple emménage dans une nouvelle maison. Francesca commence à voir des apparitions fantomatiques et s’inquiète pour son bébé.  Cette fameuse femme a t elle un lien avec ces apparitions ? Pourquoi l’Eglise se trouve t elle concernée ?

OUVREZ LES YEUX !!!

Les témoins du mal de Elio Quiroga commence comme un film en demi-teinte. L’histoire de personnes devenues martyres pour l’Eglise sous le régime de Franco contre leur gré, hantant une maison et ses habitants (rassurez vous, je ne révèle rien) a tout pour donner un résultat intéressant. Malheureusement, la photo et la réalisation dignes d’un téléfilm plombent le métrage (et l’engouement du spectateur) très rapidement. Tout est ultra téléphoné et ce n’est pas le jeu des acteurs qui va rattraper ça…cela va même empirer. Chaque scène répond à peu prêt au même code, à la même construction : cela peut être bien et…tout tombe à l’eau.

L’implication de la religion dans la création du fantastique a tout pour faire des témoins du mal une spanish ghost story de qualité, mais ces seuls bons aspects nous renvoient à ce qui existe déjà…et en moins bon (en gros c’est un sous Orphelinat). La gestion des allers-retours entre le présent et la passé (d’un point de vue narratif) est non seulement trop utilisé (effet de pellicule abimée, images d’archives…) ce qui passe rapidement de sympa à gonflant et témoigne des limites du réalisateur.

Les témoins du mal veut traiter de la religion et de ses fantômes, même si il y arrive, la force de son message se trouve amoindri considérablement par la réalisation et son manque d’ingéniosité dans son traitement.

Scorpio (Pour abus de ciné)

 

LES TEMOINS DU MAL (NO-DO) (2009 – pas de date de sortie)

De Elio Quiroga

Avec Anna Torent, Francisco Boira, Hector Colome

 

 

Commenter cet article