Menace From Hell To Society : THE BOOK OF ELI (Le livre d'Eli)

Publié le par Scorpio

le livre d eli affiche the book of eli poster 1Sur une terre post-apocalyptique, un homme solitaire transporte et protège le dernier exemplaire de la Bible, qui pourrait à nouveau guider une humanité renaissante de ses propres cendres, ou la faire sombre si elle tombait entre de mauvaises mains.

LA PASSION D’ELI(VRE)

Après ce triple jeu de mots parlons de la claque cinématographique que viennent nous infliger les frères Hughes (Menace 2 Society et From Hell). Au travers de cette histoire de croisade biblique et guerrière (pléonasme ?) d’un homme guidé par sa foi et tentant de protéger la dernière bible sur terre, les 2 frères livrent un bon gros film post-apo (qu’ils appellent un western post-nuke) à faire pâlir Mad Max. C’est bien simple, Mad Max à côté d’Eli, prophète du futur, c’est un enfant de chœur !

Dans une ambiance qui rappelle les images les plus marquantes du genre (Mad Max 2 en 1er, The Road, mais également le manga Ken le survivant…), Eli évolue, tel l’homme sans nom, à travers les immensités désertiques de l’ouest. Si les 2 frères parlent de leur film comme d’un western, c’est qu’ils en respectent également les codes. Un homme seul, des bandits pillant les voyageurs, une ville isolée en pleine « croissance », un saloon, un « duel » en pleine rue…tout est là ! Le bad guy du film (Gary Oldman), voulant s’emparer de l’artefact sacré, rappelle le shérif pourri interprété par Gene Hackman dans Unforgiven / Impitoyable d’Eastwood. Oui, le post-apo est à la base le parfait parallèle entre la régression à l’ « âge du colt » et l’utilisation de machine modernes, mais jamais ce lien n’avait autant été aussi important et évident (depuis Mad Max 2). Visuellement impressionnant, notamment au niveau de la photo (élément primordial dans ce genre de film) exprimant constamment ce malaise venant du ciel, The Book Of Eli est une agréable surprise dans la mise en scène des séquences d’action. Dès la 1ère scène ou Eli est attaqué par une horde de pillard, toute la violence de ce monde ressort parfaitement en une scène filmée en un seul plan. Ici pas de plans rapides à la Michael Bay, non, ici c’est une action brutale, épurée et ultra efficace…tout comme ce monde impitoyable.

The Book of Eli movie image Denzel Washington (1)a 

Les 2 frères auraient pu en rester là et nous livrer un actioner crépusculaire post-apo dans lequel Denzel se fraye un chemin à coup de shotgun et de machette, mais non. Le film est truffé de messages sur la foi et la religion (positifs, comme négatifs). L'objet de toutes les convoitises est une bible et tout le monde est prêt à tuer pour le récupérer...comme pour le protéger, d'où le parallèle sur les limites parfois morales de la religion et l'aveuglement qui peut en résulter (même si certains raccourcis un peu trop évidents et maladroits pourront en rebuter certains). Eli au travers de son chemin de croix croisera une multitude de seconds couteaux : Carnegie (Gary Oldman) accompagné de son centurion (Ray Stevenson....définitivement le héros d'action du moment), la délicieuse Mila Kunis en apôtre (qui en convertirait plus) et des caméos toujours agréables (mais obligatoires?) : Michael Gambon, Malcom McDowell et surtout Tom Waits.

Comme dirait Biff Tannen : Quel Putain d'bon film !

 

Scorpio, pour Abus de ciné


THE BOOK OF ELI (2O1O)
des frères Hughes
avec Denzel Washington, Mila Kunis, Gary Oldman, Ray Stevenson 

 

 

 

Commenter cet article