GERARDMER 2010 : DANS TON SOMMEIL

Publié le par Scorpio

Film d’ouverture de ce Gerardmer 2010, en sélection officielle mais hors compétition (et hors sujet d’ailleurs), Dans ton sommeil a à peine réussi à me faire sortir du mien.

Dans ton sommeil

DANS MON SOMMEIL

1er film ou pas, il y a quand même des erreurs que l’on ne peut pas pardonner du moment que l’on obtient un budget et que l’on se doit de lui être respectueux et redevable : multitude de faux raccords grossiers, dialogues ultraplats et hors de propos, jeu approximatif (c’est simple, Anne Parillaud n’a pas vraiment l’air de savoir ce qu’elle fout ici…et nous on se demande ce qu’elle fout à Gerardmer). Le film n’est pas fantastique (dans tous les sens du terme) sauf si l’on décide de suivre l’hypothèse que tout est rêvé et où la le métrage devient un monument de connerie prétentieux et d’un illogisme cinématographique flagrant. C’est bien simple, il ne se passe rien pendant les ¾ du film et tout le monde rame pour essayer de remplir la pellicule.

Sarah (Anne Parillaud) et son mari (Jean Hugues Anglade) perdent leur fils au cours d’un incident domestique. Ellipse (un an plus tard) Sarah percute un jeune en voiture en rentrant chez elle. Ce dernier est affolé et affirme être poursuivi par un homme surpris en train de cambrioler la maison de ces parents. Peut être que l’on essaye de nous faire croire à un parallèle avec le fils perdu, mais c’est lamentablement raté ; la faute à une mise en scène hasardeuse (très mauvais cadrage, un comble !!!). Le montage est quand à lui réussi et sauve (avec beaucoup de mal) une grande partie du métrage dès que celui ci tombe dans sa partie sanglante (et là, pas de quoi s’affoler non plus) mais encore une fois, cela reste sans saveur et sans intérêt et la partie est déjà perdue. On se demande ce que fait Thierry Frémont ici, car il est le seul qui sort du lot par une interprétation pleine de conviction et de terreur qui sauve le film entier de l’abyme cinématographique. Cédric Délélé de Mad Movies résume très bien le film "C'est très moche, et vu que c'est très con...." Tout est dit.

Un film à voir dans son sommeil.

Scorpio (Pour Abus de Ciné)

DANS TON SOMMEIL (2010)

De Caroline et Eric Du Potet

Avec Anne Parillaud, Arthur Dupont, Thierry Fremont, Jean Hugues Anglade

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article