Top 10 des projets avortés

Publié le par Scorpio

Vous ne le savez pas encore probablement, mais il y a une chose que j’adore, ce sont les classements. Je commence donc à partir d’aujourd’hui (même si j’ai fait un « vos meilleurs Robins des bois » il y a quelques jours) une série de Top 10 sur divers sujets, pour savoir également ce que vous aimez

Vous aussi, vous avez sûrement attendu un jour où l'autre un film réalisé par votre réalisateur préféré, avec votre acteur fétiche, et puis du jour au lendemain, plus rien, le projet tombe à l'eau. Vous aussi vous avez salivé à l'annonce d'un projet qui ne s'est jamais monté, faute de temps, de budgets, de bonne conjoncture. Des projets comme ça, il en existe plusieurs dizaines, et certains sont restés mythiques. L'attente d'un tel film vient forcement d'une certaine affinité avec l'équipe artistique qui en est responsable. Voici mon top 10 de projets qui ne se sont jamais concrétisés. Quels sont les vôtres ?

 

OUATW

10 - IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST (SCENE D'INTRODUCTION) De Sergio Leone 

Mon dixième choix n'est pas un film entier, mais une scène d'introduction. A l'origine, la 1ère scène dans laquelle les hommes d'Henry Fonda attendent l'homme à l'harmonica devait être tournée avec Clint Eastwood, Eli Wallach et Lee Van Cleef. La scène assurait la transition parfaite entre les deux trilogies de Leone, ainsi qu'une surprise de taille, car personne ne s'attend à voir mourir dès les 1ères minutes les 3 héros de Le Bon, La Brute et Le Truand. Pour diverses raisons (plannings, cachets, problèmes d'ego...) les acteurs ne se retrouveront pas pour cette scène (l'intérêt est d'avoir les 3, sinon rien) et Leone la tournera avec les acteurs "Fordiens" Woody Strode et Jack Elam. C'est un autre message qui passe, pour une scène désormais mythique d'un film légendaire.

 

Halo 

9 - HALO de Neil Blongkamp

Énorme fan de la Trilogie du Masterchief (Surtout des 2 1ers épisodes), j'attendais cette adaptation à l'écran produite par Peter Jackson et réalisée par l'inconnu (à l'époque) Neil Blongkamp. Les bandes annonces du 3ème jeu étaient précurseurs ainsi que les courts métrages de Blongkamp. Projet avorté après le début du tournage de quelques scènes (pour une guerre des studios apparemment), Halo aurait pu être la meilleur adaptation de jeu vidéo au ciné à ce jour (en même temps, le défi n'est pas dur à relever). Blongkamp et Jackson se rattrapent avec l'excellent District 9que l'on ne peut s'empêcher de voir avec une pensée récurrente : Halo aurait été énormissime ! Il suffit de voir la scène du 4x4, les armes, les aliens pour se rendre compte que Jackson et Blongkamp avaient tout compris.

 

GANSFILMS

8 - LITTLE NEMO / BOB MORAN / RAHAN De Christophe Gans

Si il y a un réalisateur français qui n'a pas vraiment connu la chance ces 15 dernières années, c'est bien Christophe Gans : Il cumule autant de projets avortés après une période de préprod' bien entamée que de projets finalisés (Crying freeman, Le Pacte des Loups, Silent Hill). Gans passe un temps fou en préparation sur chacun de ces films avant de les voir s'effondrer pour diverses raisons, dues à la malchance (le tournage de Bob Morane est annulé en raison de l'"épidémie" de grippe aviaire en Asie). Artiste intéressant à suivre, j'aurai vraiment voulu voir ce qu'auraient pu donner sa vision sur ces 3 titres (surtout sur Rahan).

 

SUPLIVES

7 - SUPERMAN LIVES de Tim Burton avec Nicolas Cage

Le projet ayant probablement été le plus en "Develoment Hell" des années 90 ! La Warner veut relancer la franchise du héros à la cape rouge et après plusieurs refus se tourne vers son poulain, qui lui a déjà donné deux gros succès avec ses 2 Batman : Tim Burton. Le papa d'Edward choisi Nicolas Cage (gros fan du comics au point d'avoir nommé son second fils Kal-El) pour incarner the man of steel. Parmi ses autres choix, situer l'histoire après la résurrection de Sup' et de laisser tomber le costume traditionnel pour celui complètement bleu, sans cape et assez électrique. Le projet n'aboutira pas, retournant dans un gouffre artistique pour retomber dans les mains de Bryan Singer quelques années plus tard. Dommage, car on aurait pu avoir droit à un chef-d’œuvre si le film avait été du même niveau que Batman Returns.

 

KINGCONAN

6 - KING CONAN de John Milius avec Arnold Schwarzenegger

Chef-d’œuvre incontestable et incontesté de la "Dark Fantasy", le métrage brutal et poétique de John Milius est également le "Revenge Movie" par excellence. Nous sommes alors fin 90's/début 2000 et il est toujours inconcevable que nous restions sur cette vision du Roi Conan dans ce dernier plan magique (oui, oublions vite la suite de Fleischer) où l'on nous annonce tant d'aventures. Auréolés du succès de Matrix et ayant déjà un scripte intitulé King Conan, le frère et la soeur Wachowski l'offrent à Milius pour que ce dernier le réalise. Le projet traine en longueur et finalement tout le monde se désintéresse du projet, l'élection du Gouvernator n'arrangeant pas les choses. King Conan comme nous le voulions ne verra jamais le jour. Même si Marcus Nispel s'apprête à sortir son Conan version 2010, peut importe la qualité du métrage, notre soif de "high adventures" ne sera jamais apaisée. Crom !

 

CRUSADES

5 - CRUSADES de Paul Verhoeven avec Arnold Schwarzenegger

 Après le succès bien mérité de Basic Instinct, Paul Verhoeven se dirige vers ce qui aurait pu être LE film épic à ce jour (du moins jusqu'au Director's Cut de Kingdom Of Heaven). Notre Hollandais préféré veut alors tourner le film ultime de chevaliers, en retrouvant son acteur de Total Recall, Arnold Schwarzenegger, qui lui se voit bien ressortir l'épée de son fourreau alors qu'aucune suite de Conan ne se profile à l'horizon. Quand on connaît Verhoeven on sait que visuellement le film aurait été parfait et sans concession, surtout que Rob Bottin, le responsable des SFX de ses précédents films aurait été de la partie. Problème majeur, Gladiator n'existant pas encore, personne ne croit en ce projet qui hante les pages de nos magazines préférés pendant de nombreuses années. Les flops de Showgirls et Starship Troopers (qui finalement est un peu Crusades dans l'espace) enterrent le projet à jamais.

 

artificial

4 - A.I. : ARTIFICIAL INTELLIGENCE de Stanley Kubrick

Stanley Kubrick étant mon réalisateur préféré, il est donc logique que ses deux films inachevés se retrouvent dans cette liste. Vers la fin de sa carrière et de sa vie Kubrick travaille en collaboration avec Spielberg sur le projet Artificial Intelligence. Kubrick possède a déjà fait des recherches colossales sur le sujet (comme à son habitude). Kubrick décédant c'est Spielby qui s'y colle pour le film que l'on connait (et je le clame, A.I. de Spielberg est un bon film). Il est cependant difficile de ne pas imaginer le chef-d’œuvre que cela aurait pu être si Kub' avait été derrière la caméra. Auraient on pu voir un nouveau 2001 ? Nous ne le saurons jamais.

 

PLANETAPES

3 - PLANET OF THE APES de James Cameron avec Arnold Schwarzenegger

Entre le succès de Terminator 2 : Judgment Day et celui de Titanic, James Cameron va développer plusieurs projets qui n'aboutiront pas. Spider-man avec Michael Biehn dans le rôle de Peter Parker et Schwarzy dans celui de Doc Oc' en est un, mais, comme Sam Raimi en a fait une bonne trilogie, je n'ai pas trop de regrets quand à ce projet. Celui qui me manque le plus, et bien qu'il fut tourné par Tim Burton, c'est le remake de La Planète Des Singes par Big Jim et avec Schwarzy dans le rôle tenu par Charlton Heston dans la 1ère version.  Cameron ayant tout compris à la S.F. le film aurait pu (au moins) égaler le classique de Schaffner et proposer une vision, autant pessimiste, mais probablement plus guerrière. Parti vers d'autres horizons, Cameron ne tournera jamais ce film.

 

thedarkknightreturns

2 - THE DARK KNIGHT RETURNS (de Tim Burton ?) avec Clint Eastwood

Si l'est un film fantasmé par les lecteurs de comics du monde entier s'intéressant au cinéma, c'est probablement ce qu'aurait pu donner la vision d'un batman en fin de carrière : The Dark Knight Returns. DKN, n'est pas un projet avorté, il n'a même probablement pas vu naitre une période de préparation, mais c'est une projet dont on a beaucoup parlé après le succès de Batman Returns de Tim Burton. Si l'on associe le nom de Burton au film, on sait maintenant qu'il n'en a jamais vraiment été question et que si, il avait du retourner à Gotham City, Burton aurait tourné Catwoman. Ce "projet" est devenu légendaire pour le nom que l'on a associé à Bruce Wayne / Batman : Clint Eastwood. Il aurait été parfait dans le rôle du Caped Crusader vieillissant accompagnant sa future relève (on penche d'ailleurs du côté de Batman Beyond). Le projet ne démarrera même pas, car pour le coup, aucun des deux intéressés ne l'est réellement.

 

Napoleon

1 - NAPOLEON de Stanley Kubrick

Kubrick était un fervent admirateur de Nap' et il avait toujours voulu en faire un film. Après le succès de 2001 L'Odyssée de l'Espace, Kub' obtient le feu vert pour se lancer dans ce qui aurait pu être le plus grand film de l'Histoire du cinéma (finalement, c'est 2001). Il accumule une collection gigantesque d'archives et de tableaux concernant l'Empereur (que l'on peut voir dans le nouveau livre sorti chez Taschen Napoléon : The greatest movie never made, sorti à 1 000 exemplaires dans le monde au prix de $500). Il cast le débutant Jack Nicholson dans le rôle titre et s'apprête à débuter le tournage. Malheureusement pour lui et pour les cinéphiles du monde entier, le temps passé à préparer le film à permis à des projets concurrents ou lui ressemblant de sortir avant le sien...et de tous se ramasser au Box Office. Les studios devenus frileux, le projet est annulé et Kubrick enchaine sur Orange Mecanique. Déçu, il utilisera bon nombre de ses recherches sur Bonaparte pour tourner Barry Lyndon.

Commenter cet article

Bidontavu 28/05/2010 17:05



Tiens d'ailleurs, un "top" qui va t'intéresser je pense : http://www.cracked.com/article_15072_the-10-most-awesome-movies-hollywood-ever-killed.html


On y retrouve certains de tes choix :)



Scorpio 28/05/2010 18:07



Je go checker ça tout de suite



Bidontavu 28/05/2010 15:35



Apporter un grain de folie à Superman...je ne sais pas, faut voir. Je lisais une fois l'avis d'un fan des comics qui disait que c'est une bêtise de vouloir donner des états d'âme à Superman.
Superman est un héros puissant et sûr de lui, le héros complexé ce n'est pas lui....mais Batman ! Et Burton qui ferait un film avec un héros qui ne serait pas un peu torturé ou dérangé, ça reste
à voir :)


Après perso j'ai dû lire un ou deux comics de superman donc je sais pas trop.



Scorpio 28/05/2010 15:59



j'en ai quasiment pas lu, non plus, mais c'est vrai que Sup' ne doit pas avoir d'état d'âme, c'est sur, il est beaucoup trop puissant pour ça, top boy-scout et naif....et contrarement à Batman,
il n'est pas devenu justicier par vengeance, mais juste parce qu'il est plus fort.



Bidontavu 28/05/2010 11:44



Sympa l'article ! Pour ma part je suis assez réservé sur le taf de Burton, c'est un réalisateur trop ancré dans ses petites habitudes. Passé Sleepy Hollow j'ai trouvé qu'on avait fait le tour de
la question "glauque grand guignol onirique". Là où Batman collait parfaitement à la vision du réalisateur, l'univers et la patte graphique de Superman sont moins gothiques sans pour autant être
oniriques...et Burton doit encore prouver qu'il est capable de sortir de ce carcan (le naufrage Planète des singes en donne malheureusement une idée, il a tellement essayé de faire un truc grand
public qu'on s'est retrouvés avec un film générique...)


Sinon oui c'est une idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps : pourquoi persiste-t-on à représenter superman dans son costume des années 60 ? Déjà dans Lois et Clark c'était limite, mais
alors dans Superman Returns c'était carrément une faute de goût...et les gens ne sont pas insensibles au changement, cf la nouvelle batmobile :p



Scorpio 28/05/2010 14:36



mais j'aurais quand même bien voulu voir ce que le duo Cage/Burton aurait pu faire au perso, est ce qu'ils auraient apporté un grain de folie ?


Sinon, d'accord avec toi sur Burton, je vais d'ailleurs faire un article sur lui. On a fait plus que le tour de la question depuis "sleepy" car je trouve même que Burton se trahit depuis et surf
sur son public acquis et "aveugle"....