Retrospective James Cameron part 1 : Piranha 2

Publié le par Scorpio

 

En Taro Tassadar ! Dans 9 jours sortira le nouveau chef d'oeuvre, la nouvelle bombe, la révolution artistique et visuelle de James Cameron : Avatar ! Afin d'aborder comme il se doit l'arrivée du nouveau métrage de l'homme responsable de tant de classiques cinématographiques et d'aucun faux pas, de l'homme qui explose les budgets et le box-office, Dagoblog (et Terres Inconnues) va revenir chaque jour sur un film de Big James! 

Attachez vos ceintures, préparez vos lunettes (3D) et faîtes chauffer le pop-corn !

PIRANHA 2 : LE 1ER FILM DE JAMES CAMERON

On commence logiquement cette rétrospective par le 1er film de Cameron, le très particulier Piranha 2. Si pour la plupart d'entre vous (nous) il convient de dire que son 1er film est The Terminator (ce qui n'est pas le cas, vu que c'est l'article de demain) c'est surtout parce que c'est son 1er film personnel, celui sur lequel il s'est investit et a créer sa "légende", mais quelques années auparavant James Cameron a tourné cette petite série B "italienne". Même si la qualité du métrage (qui est un fim de commande) est à des années lumières de ce que Cameron fera par la suite, on retrouve déjà des thèmes forts et récurrents de sa future filmographie.

Anne, une monitrice de plongée, son fils Chris et son ex-mari Steve (Lance Henriksen) se retrouve dans une station balnéaire aux Caraïbes. Après que des corps aient été retrouvés déchiquetés, Anne découvre qu'une espèce mutante de Piranha, capables de voler, créée en laboratoire s'est accidentellement répandue dans les eaux proches de la station. Elle va devoir affronter ces monstres pour sauver sa famille alors que le propriétaire de la station refuse de fermer l'installation malgré le danger.

En partant de ce pitch "révolutionnaire" il était quand même difficile de réaliser un long métrage de qualité. Ce qui saute aux yeux, c'est que l'on trouve déjà le thème le plus cher à Camron, une héroïne guerrière prête à tout! Les personnages de Helen Ripley, Sarah Connors, Lidsey Brigman...toutes possèdent une ancêtre en la personne de Anne. Disons le clairement et simplement, c'est le seul intérêt à l'écran de ce film, avec la présence de Lance Henriksen (Bishop dans Aliens, un flic dans The Terminator...). L'histoire, comme on vient de le voir, est catastrophique, remplies d'incohérences honteuses et d'idées plus que douteuses (les piranhas sont capables de sortir de l'eau, mais également de tirer leurs victimes depuis la plage et de replonger avec) ainsi que d'effets spéciaux plus que « comiques ». 

Cameron n'a pas tourné l'intégralité du film et la légende veut qu'acharné comme il l'est, Cameron se soit enfermé pendant plusieurs jours dans la salle de montage avec les bobines du film, pour imposer sa version, même si le résultat final sera très différent de ce qu'il voulait, car il est évident que les nombreuses scènes de filles dénudées absolument hors contexte, ne sont pas de lui mais de son « co-réalisateur » et imposées par la production italienne.

Piranha 2, est donc un échec artistique évident (mais ça même Big James devait s'en douter) dont le seul intérêt fut d'être un échauffement pour ce qui allait être (en repartant à zéro) une bombe dans l'univers de la SF sur grand écran : The Terminator.

Scorpio

The Terminator - Aliens - The Abyss - Terminator 2 : Judgment Day - True Lies - Titanic - Avatar - Portrait James Cameron 

Commenter cet article